Photo Quelles sont les propriétés du curcuma ?

Quelles sont les propriétés du curcuma ?

Le curcuma est une épice qui fait partie intégrante de la cuisine asiatique, notamment la cuisine indienne. Cette racine, qui dans la forme, s'apparente au gingembre, a rendu le curry célèbre. Les femmes indiennes l'intègrent même dans leurs soins cheveux, lui devant en partie leur crinière de déesse.

En Chine, c'est plutôt dans la médecine traditionnelle qu'elle est la plus utilisée et pour cause. La racine possède d'étonnantes vertus sur la santé et pas des moindres. Si les diététiciens s'y intéressent de plus en plus, c'est dans le domaine de la cancérologie et des maladies dégénératives du cerveau qu'il suscite le plus d'intérêt.

Un allié de la diététique

Dans le domaine de la diététique, l'utilisation du curcuma s'inspire énormément de la médecine traditionnelle chinoise et de la médecine ayurvédique de l'Inde. La racine est généralement consommée, une fois réduite en poudre, pour accompagner une cure nutritionnelle. Aujourd'hui, cette méthode a laissé place à l'utilisation de gélules dont les mérites sont amplement vantés grâce à l'association du curcuma avec d'autres composants.

En effet, pour être bien assimilé par l'organisme, sa poudre doit être associée à du gingembre, du poivre voire de la matière grasse. Il n'est donc pas rare de trouver des gélules à base de pipérine, un composant du poivre noir, vendues en pharmacie ou en parapharmacie comme Pharmasimple. C'est le cas pour Curcuma 2400 Bio de Be-Life.

Tout l'intérêt qui lui est porté en diététique vient du fait que cette plante regorge de vitamines. On y trouve notamment de la vitamine B6 et C, du potassium, du manganèse et du fer. Utilisées en complément alimentaire, les gélules assurent un bon maintien en forme.

D'autre part, bien qu'elle n'agisse pas directement sur le cholestérol, cette racine permet de faire baisser le taux de triglycérides, responsables de la rétention du mauvais cholestérol. Agissant aussi sur la production de sucre par l'organisme, il est conseillé d'en prendre en complément à un traitement contre le diabète.

Une racine au fort pouvoir régénérant

Cancers et maladie dégénérative du cerveau, voilà deux fléaux contre lesquels la médecine reste impuissante depuis des années. Il est désormais avéré que la prévention reste l'une des plus grandes armes contre le cancer et les maladies dégénératives du cerveau. Entre la pratique régulière d'une activité physique et un assainissement du mode de vie, il existe des barrières naturelles contre ces problèmes sanitaires dont entre autres le curcuma.

L'épice contient, en effet, de la curcumine, son principal composant actif dont les effets dans le traitement du cancer ont été prouvés. La plupart des cancers sont le résultat de la dégénérescence des cellules par oxydation. En dehors de l'alimentation, le stress est un puissant facteur d'oxydation des cellules.

Or, il s'avère justement que la curcumine permet de limiter le stress oxydatif, aidant ainsi à la prévention de la dégénérescence cellulaire. En plus de la prévention, elle permet également de traiter certains cancers en première phase.

En ce qui concerne son action sur le cerveau, l'association de la curcumine à la turmérone, elle aussi contenue dans le curcuma, agit en faveur de la régénérescence des cellules endommagées du cerveau. Ces deux composants ont fait leur preuve dans le traitement de la maladie d'Alzheimer, en détruisant les plaques responsables de la dégénérescence de certaines cellules cérébrales. Découvrez des produits à base de curcuma sur la parapharmacie Pharmasimple !